ABBAYE DE MAUBUISSON, Grange dîmière

MEL BONIS, le secret

DIMANCHE 26 MAI 2024 - 17H

Pierre Fouchenneret, violon
Violaine Despeyroux, alto
Pauline Buet, violoncelle
David Violi, piano
Yanowski, récitant

Un spectacle imaginé par l’ensemble I Giardini pour redécouvrir la trajectoire artistique et personnelle singulière de la compositrice Mel Bonis, racontée par le comédien Yanowski.

Née en 1858 à Paris dans une famille bourgeoise, Mel Bonis apprend d’abord le piano en autodidacte, puis étudie auprès de César Franck, et enfin au Conservatoire de Paris. L’histoire de sa vie de compositrice est celle d’un destin contrarié : après avoir rencontré l’amour de sa vie, le jeune chanteur Amédée Hettich, au Conservatoire, elle devra s’en éloigner pour un mariage arrangé. Prise par les mondanités et la vie de famille, elle passera de longues périodes sans écrire. Elle qui considérait la musique comme une mission composera malgré tout jusqu’à la fin de sa vie, signant ses œuvres du pseudonyme androgyne « Mel Bonis » : des mélodies, notamment sur des poèmes de Hettich, des pièces de musique de chambre comme ses quatuors avec piano, et des œuvres pour orchestre comme sa Suite en forme de valses. La fin de sa vie sera marquée par des pièces pédagogiques destinées à ses petits-enfants et des œuvres de musique sacrée. Au total, elle laisse derrière elle près de 180 opus.

PROGRAMME

MEL BONIS, LE SECRET

MEL BONIS (1858-1937)

Sonate op. 112
pour violon et piano
Lento

Soir & Matin op. 76
pour violon, violoncelle et piano
Matin (extrait)

Romance sans paroles op. 56
pour piano

Soir & Matin op. 76 
pour violon, violoncelle et piano
Soir (extrait)

MEL BONIS, LE SECRET

Sorrente ! op. 61
Mélodrame pour voix et piano

Narcisse op.90
pour piano

Largo op.83
pour violon et piano

Soir & Matin op.76
Soir (extrait)

Suite orientale op. 48
pour violon, violoncelle et piano
Prélude (extrait)

MEL BONIS, LE SECRET

Ophélie op.165
pour piano (extrait)

Sonate op. 67
pour violoncelle et piano
Très lent (extrait)

Quatuor avec piano n°1 op. 69
Moderato
Intermezzo. Allegretto tranquillo
Andante
Final. Allegro ma non troppo

DISTRIBUTION

PIERRE FOUCHENNERET, violon
VIOLAINE DESPEYROUX, alto
PAULINE BUET, violoncelle
DAVID VIOLI, piano
YANOWSKI, récitant

Sophie Daull

VIOLAINE DESPEYROUX

Violaine Despeyroux conçoit l’interprétation musicale comme un partage singulier et immergeant. Cette altiste française formée notamment au Conservatoire National Supérieur de Musique et Danse de Paris, à la Hochschule de Munich et à la Chapelle Musicale Reine Elisabeth, se distingue en scène par sa personnalité et son énergie, à la fois précises et électrisantes. Une fougue et une ténacité que l’on a pu retrouver dans de prestigieuses salles européennes et internationales, aux côtés de partenaires de renoms comme Renaud Capuçon, Gary Hoffman, Claire Désert, Suyoen Kim, Alexandra Soumm et le Smoking Josephine Ensemble. Violaine Despeyroux a été récompensée à de nombreuses reprises pour ses talents d’interprète, entre autres en remportant le 1er prix à l’unanimité du Concours National des Jeunes Altistes et le 2ème prix et le prix de la meilleure interprétation de l’œuvre de Bach au Concours International d’alto Cecil Aronowitz, à Birmingham.  Artiste aux multiples facettes, l’artiste Violaine Despeyroux est aussi à l’aise en musique de chambre qu’en tant que soliste. On a pu l’entendre en France, en Italie ou en Belgique, notamment sous la baguette de Vahan Mardirossian ou de Ian Fountain. 

Sophie Daull

PAULINE BUET

Diplômée du CNSM de Paris en 2007, Pauline Buet effectue un début de carrière largement dédié au quatuor à cordes et se perfectionne à la Escuela Superior de Musica Reina Sofia de Madrid, la Hochschule de Leipzig et La Chapelle Musicale Reine Elisabeth en Belgique. Elle reçoit ainsi l’enseignement de personnalités telles qu’Emmanuelle Bertrand, Emmanuel Balssa, le Quatuor Artémis ou Gunter Pichler du Quatuor Alban Berg. Lauréate de concours internationaux, premier prix du concours international de Musique de Chambre de Trondheim, elle se produit sur les scènes majeures en France et à l’étranger. En musique ancienne, elle travaille avec les plus grands ensembles de musique baroque (le Poème Harmonique, les Arts Florissants ou les Ambassadeurs). C’est dans cet éclectisme musical qu’elle défend aussi la musique contemporaine : Kaija Saariaho, Caroline Shaw, Magic Malk et joue avec des artistes d’autres univers musicaux tels Anna Chedid, Gaël Faye, Ben Mazué ou Renan Luce. Pauline Buet est depuis plus de 10 ans – aux côtés du pianiste David Violi – la Co-fondatrice et co-directrice artistique de l’Ensemble I Giardini. Nommé aux Victoires de la Musique Classique en 2021 pour le disque « Nuits », l’ensemble a depuis publié « Bleu » et « The Wheel », une monographie de la compositrice américaine Caroline Shaw. Sa discographie met aussi en avant des formations originales, aussi bien autour du violoncelle baroque (Vivaldi – Bernardina avec Alice Julien Lafferiere) que romantique (Théodore Dubois, la Tombelle…).

Sophie Daull

DAVID VIOLI

David Violi a été formé au CNSM de Lyon avant de devenir artiste en résidence au Banff Center for the arts (Canada) puis disciple d’Aldo Ciccolini. Lauréat du concours Yamaha, de la Fondation “Yamaha Music Foundation of Europe”, prix Grandpiano, il remporte le premier prix du concours international de piano de Sakai (Japon). Soliste et chambriste, David Violi est passionné par la musique de Schumann, Poulenc, Fauré qu’il a défendu dans les plus grandes salles de la scène internationale, en récital et avec orchestre. Il crée et dirige l’Ensemble I Giardini avec la violoncelliste Pauline Buet. Ensemble, ils créent un espace de liberté et d’exploration autour d’un univers romantique unique, mêlant grands compositeurs du répertoire (Fauré, Bonis, Chausson, Poulenc ou Schumann) et ouverture sur la création contemporaine (Caroline Shaw, Joséphine Stephenson). Nommé aux Victoires de la Musique Classique en 2021 pour le disque « Nuits », l’ensemble a depuis publié « Bleu » et « The Wheel », une monographie de la compositrice américaine Caroline Shaw. Fidèle partenaire du Palazzetto Bru Zane de Venise (Centre de Musique Romantique Française), il enregistre régulièrement à leur côté le répertoire de Félicien David, Mel Bonis, Fernand de La Tombelle, ainsi qu’un disque consacré aux concertos pour piano de Marie Jaëll avec l’Orchestre National de Lille.

Laurianne Corneille

YANOWSKI

Chanteur, compositeur et poète, Yanowski grandit dans la bohème parisienne au milieu des saltimbanques, guitaristes, danseurs de flamenco, bateleurs en tout genre que fréquentent ses parents. Mis au piano classique à l’âge de 6 ans, il se nourrit de littérature fantastique, se passionne pour les récits d’aventure et la poésie. A dix-sept ans, il quitte le lycée pour effectuer des voyages chamaniques au Mexique et au Guatemala. Il en revient fort marqué. Ses expériences lui apportent de quoi enrichir sa création artistique. Il étudie ensuite la philosophie et compose en même temps des centaines de chansons naturalistes et fantastiques. C’est lors d’un voyage à New York qu’il rencontre Fred Parker et fonde avec lui « Le Cirque des Mirages », un duo de cabaret expressionniste. qui donne plus de 1500 concerts en 19 ans. Parallèlement, il crée « Zorbalov et l’orgue magique », un conte d’initiation à la musique classique pour les enfants, accompagné par l’Orchestre National de France. Il est aussi chanteur-comédien dans « Le Cabaret Extraordinaire ». « Delusion Club » le nouveau spectacle du « Cirque des Mirages » recontre un vrai succès au Festival d’Avignon 2019. Il a également publié ses textes (Crimes d’orties blanches) aux éditions Le Dilettante ainsi que Ta main branleuse aux éditions Tu connais la nouvelle ?.

Laurianne Corneille

PIERRE FOUCHENNERET

Enfant prodige, Pierre Fouchenneret obtient à 16 ans son premier prix de violon et de musique de chambre au CNSM de Paris dans les classes d’Olivier Charlier et de Daria Hovora, et remporte ensuite le Grand Prix du Concours International de musique de chambre de Bordeaux, le Grand Prix Georges Enesco de la Sacem, et devient lauréat de la fondation Natixis et artiste associé de la Fondation Singer Polignac. Artiste insatiable, fort d’une discographie de plus d’une vingtaine de disques, Pierre Fouchenneret dédie plusieurs années de sa vie à l’œuvre d’un compositeur, s’entoure des plus beaux chambristes pour, le plus souvent, en graver une intégrale. En 2018, parait le premier volume d’une intégrale de la musique de chambre de Gabriel Fauré avec Simon Zaoui et Raphaël Merlin. Il se lance également avec le quatuor Strada, Eric Lesage, Florent Pujuila, Adrien Boisseau… dans le projet insensé d’enregistrer toute la musique de chambre de Brahms, parue chez B-Records au cours des saisons 2018 à 2021. Au printemps 2020 parait son enregistrement des octuors de Schubert et de Raphaël Merlin aux côtés notamment de Nicolas Baldeyrou, David Guerrier ou encore Marc Desmons. Artiste complet Pierre Fouchenneret est reconnu par les orchestres français et internationaux pour son audace et sa vision du répertoire. Il a notamment été invité par l’Orchestre de la Suisse Romande, le Suzhou Symphony Orchestra, l’Orchestre National de Bordeaux, le Philarmonique de Brno, les Philharmoniques de Nice et de Strasbourg, le Baltic de Saint Petersbourg ou l’Orchestre de Chambre Nouvelle-Aquitaine.

Adresse : Abbaye de Maubuisson, site d’art contemporain du Département du Val d’Oise
Avenue Richard de Tour – 95310 Saint-Ouen L’Aumône

VENIR EN VOITURE DEPUIS PARIS

Autoroute A15, direction Cergy-Pontoise, sortie Saint-Ouen l’Aumône centre, suivre panneaux abbaye de Maubuisson, grange (parking gratuit).

VENIR EN TRANSPORTS EN COMMUN

L’Abbaye de Maubuisson est aisément accessible en transports en commun depuis Paris.

Depuis la Gare du Nord, prendre la ligne H (voies 30 à 36) direction Pontoise. Le trajet dure environ 45 minutes. Descendre à l’arrêt Saint-Ouen l’Aumône.

Vous pouvez aussi prendre le RER C direction Pontoise. Le trajet dure environ 1h. Descendre à l’arrêt Saint-Ouen-l’Aumône.

Depuis la gare de Saint-Ouen-l’Aumône, il reste ensuite 10 minutes de marche par la rue Guy-Sourcis jusqu’à l’Abbaye. Si vous ne pouvez pas marcher et avez donc besoin d’être véhiculé depuis la gare, écrivez-nous à festival@elleswomencomposers.com ou appelez-nous au 07 53 85 44 58 !

En bus : depuis Cergy-Pontoise, prendre les bus 56, 57, 58 ou 34 sud > arrêt mairie de Saint-Ouen-l’Aumône puis marcher 10 mn à pied en suivant la rue Guy-Sourcis.

 

abbaye-de-maubuisson

DO YOU KNOW
MEL BONIS ?

Mel Bonis